Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function '_wp_footnotes_kses_init' not found or invalid function name in /home/clients/4f3341c379abd74c61e4a5e62cf9fbd0/web/wp-includes/class-wp-hook.php on line 308

Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function '_wp_footnotes_kses_init' not found or invalid function name in /home/clients/4f3341c379abd74c61e4a5e62cf9fbd0/web/wp-includes/class-wp-hook.php on line 308
L'éco-responsabilité en actions - Mon Événement Ciel

L'éco-responsabilité en actions...

A l’heure où la filière événementielle s’engage « enfin » pour l’économie circulaire en signant son Engagement pour la Croissance Verte*, il n’y a pas de doute que l’événementiel éco-responsable sera bientôt la normalité !

Alors comment mesurer l’éco-conception de son événement ?
– en calculant la diminution de son impact environnemental
– en maitrisant le budget alloué

A/ Afin de réduire l’impact :

1/ Anticiper
Eco-concevoir un événement c’est anticiper les domaines énergivores et/ou avec des gisements. Comme les transports, la restauration, la communication, les déchets…
Et réfléchir à des solutions et propositions pour les réduire !

Quelques exemples :
– conseiller d’utiliser des modes de transports doux : donner au public les informations et les moyens de prendre ces transports…
– travailler avec un traiteur engagé qui va proposer des produits locaux, de saisons et qui réfléchira à ses déchets et au gaspillage alimentaire
– pensez aux besoins en communication (programme, plan, signalétiques, flyers, goodies) et réduire voir supprimer les communications non nécessaires et non pérennes…
– lister les potentiels gisements de déchets : nourritures, livraisons… Et demander aux prestataires de les réduire

Pour illustrer ces actions, voici deux exemples d’événements éco-conçu.

a/ Cérémonie de Vœux de Grand Lac : 200 participants : Agents et Elus de l’Agglo
– Transport : proposer des alternatives.
Un bus avec un trajet entre les bureaux de l’Agglo et le lieu de la soirée.
Un parking réservé pour le co-voiturage avec une application dédiée.
– Circuits courts : bien s’entourer
Choisir des prestataires locaux, afin de favoriser l’économie locale et réduire les trajets.
– Déchets : anticiper les gisements
Briefing auprès du traiteur sélectionné afin de trier et valoriser le plus de déchets possibles.
Redistribution aux équipes de la nourriture non utilisée.

b/  les 6èmes Rencontres nationales de l’habitat participatif : 1200 participants nationaux
– Transport : choisir un lieu adapté
Qui permettra l’utilisation des transports doux et inciter le public en proposant des tickets de bus à tarif préférentiel au moment de l’inscription
– Circuits courts : sélectionner des prestataires locaux
– Eau : pas de bouteilles en plastique. Utilisation de gourdes personnelles.
– Déchets : réflexion sur le tri et les gisements.
Avec la location de poubelles doubles flux, l’utilisation de vaisselles réutilisables, le compostage du marc de café et la diminution du gaspillage alimentaire…
– Restauration : agir efficacement
En sélectionnant des partenaires engagés sur l’environnement (bio, saison, végétalien) et l’inclusion.
– Communication : une réflexion globale.
En supprimant des communications non utiles et pérennes (plan et programme individuel, tote bag avec documentations…). Mais en travaillant sur la conception des communications maintenues : choix du papier, réduction du nb de pages, invitation au réemploi…
Pour en savoir plus…


2/ Chiffrer

Ce deuxième objectif à deux vocations :

a / quantifier l’impact environnemental de l’événement
– Combien de personnes ont utilisés les transports doux ?
– Le pourcentage de prestataires locaux sélectionnés ?
– Le nombre de déchets (en kg) réduit : pour le tri, les ordures ménagères, le compost ?
– D’autres objectifs peuvent être calculer : comme la communication, la consommation d’eau, les livraisons et l’impact numérique…

b/ améliorer l’impact lors des prochaines éditions
Grâce à ce chiffrage, il sera possible lors des prochains événements (comme pour les deux exemples cités) d’analyser l’impact environnemental de l’événement N-1 afin de voir les améliorations à apporter ou les nouvelles actions à mettre en place.

 

B/ Budget

A chaque conception d’événement, nous construisons et définissons un budget.

Nous anticipons les dépenses et les recettes (inscriptions, subventions…).
A partir de ce chiffrage et tout le long de la production, la tenue du budget est indispensable pour prendre des décisions (choix du site, des prestataires, des modes de communication, des prix des inscriptions…).

Un événement éco-responsable n’est un événement plus cher ! L’ensemble de ces orientations sont prises en tenant compte de ces deux critères : environnement et budget…

Alors pour respecter les ECV (engagements pour la croissance verte) initié depuis 2016, il est grand temps d’agir et de passer à l’action !

* Signature le 7/02/2022 en présence de Barbara Pompili, Ministre de la Transition écologique et Jean-Baptiste Lemoyne, Ministre délégué auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargé du Tourisme, des Français de l’étranger et de la Francophonie et auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargé des Petites et Moyennes Entreprises.

Restons en contact !

Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières actualités et nos derniers conseils pour l'organisation d'événements éco-responsables !

Vous êtes inscrit(e) !