Compensation carbone

En matière d’organisation d’éco-évènements, la compensation carbone est une pratique innovante qui permet d’affirmer votre engagement en faveur d’un développement durable. Elle valorise vos efforts de réduction de vos émissions de CO2 à la source, en suivant ces démarches : MESURER, REDUIRE, et ensuite COMPENSER.

MESURER
Il est important d’identifier et quantifier les domaines à travailler et anticiper.

En voici des exemples :
1. Limiter l’impact du transport des personnes* et des marchandises,
2. Privilégier une restauration durable,
3. Éco-communiquer et sensibiliser,
4. Réduire, trier et revaloriser les déchets,
Mais aussi, bien d’autres possibilités…

* Lors de l’organisation d’un événement, le transport des personnes est l’activité qui impacte le plus l’environnement (environ 35 % des émissions de gaz à effet de serre de l’événement).

REDUIRE
Maintenant que vous avez identifié les domaines énergivores, comment pouvez-vous les limiter ?

  1. TRANSPORT
    – Organiser l’événement dans une zone facilement accessible,
    – Élaborer un plan de mobilité, c’est-à-dire un ensemble de mesures qui favorise l’usage des transports alternatifs à la voiture individuelle,
    – Louer localement votre matériel pour limiter le transport.
  2. RESTAURATION
    – Proposer des aliments issus de modes de production bio, respectueux de l’environnement, de proximité et de saison, et/ou issus du commerce équitable,
    – Recourir à des traiteurs éco-responsables du secteur de l’économie sociale et solidaire, ou des secteurs adapté et protégé,
    – Limiter la part de viande dans l’alimentation proposée,
    – Utiliser de la vaisselle durable consignée ou en matière biodégradable,
    – Réfléchir à une stratégie anti-gaspillage alimentaire 
  3. ECO-COMMUNIQUER & SENSIBILISER
    – Dématérialiser la communication au maximum,
    – Utiliser une signalétique éco-conçue et re-valorisable, non datée pour les événements récurrents,
    – S’assurer de la bonne adoption de vos engagements par l’ensemble des parties prenantes.
  4. DECHETS
    Le meilleur déchet est celui qui n’existe pas… Cependant, les événements sont générateurs de déchets qu’il convient de réduire au maximum, puis de trier et revaloriser au mieux.
    – Trier et revaloriser les déchets sur site avec des collecteurs adaptés (notamment, le compostage des déchets organiques : les « biodéchets »), et inciter le public à participer à cette tâche.
    – Étudier un partenariat avec des associations pour récupérer les invendus, les matériaux ou objets réutilisables…
    – Redistribuer les invendus alimentaires à des associations.

COMPENSER
Il est indispensable de clôturer l’évènement par un bilan environnemental, afin d’identifier les postes d’émissions de gaz à effet de serre.

  1. CALCULER
    Il existe plusieurs calculateurs qui peuvent vous aider à quantifier ces émissions:

CLEO : Le Calculateur Cleo de performance événementielle (de l’UNIMEV)
Evénement Responsable : Auto-diagnostic environnemental pour les responsables d’événements (ADERE)
CLIMAT MUNDI : Calcul des émissions Co2 pour ma conférence

Grâce à ces outils, vous aurez une vision globale de vos émissions et vous pourrez ainsi vous améliorer lors de vos prochains événements…

  1. CHOISIR VOS PROJETS
    Il est possible de compenser vos émissions auprès de plusieurs structures et projets :
    Pure project, Good Planet, We forest, EcoAct

Ces structures proposent de soutenir des projets locaux et mondiaux. Selon vos aspirations et motivations, choisissez d’apporter votre contribution à l’un d’entre eux. Celle-ci apportera de nombreux co-bénéfices pour les communautés locales et pour l’environnement.

N’hésitez pas à vous faire accompagner par Mon événement’ciel dans la réalisation de ce projet.

 Sources : REEVE & Acteurs du Paris Durable

Restons en contact !

Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières actualités et nos derniers conseils pour l'organisation d'événements éco-responsables !

Vous êtes inscrit(e) !